Leadership, innovation et la force d’une équipe diversifiée

Leadership, innovation et la force d’une équipe diversifiée

Leadership, innovation et la force d’une équipe diversifiée

Une des erreurs les plus fréquentes, que l’on soit entrepreneurs ou dirigeants marketing dans une entreprise, est de se bâtir une équipe de gens qui se ressemblent.

Pour avoir une équipe performante, ça prend une diversité de gens avec des talents divergents et complémentaires pour provoquer l’innovation, pour trouver de nouvelles idées, pour challenger le status quo, etc.

La force de la diversité

Contrairement au vieux dicton, on n’est pas tous pareil. Chacun est unique à sa façon. C’est vrai en marketing quand vient le temps de segmenter et de personnaliser la communication. C’est aussi vrai quand vient le temps de se bâtir une équipe.

Dans le cadre de la télé-série Métier Dirigeant, j’aborde la question du travail d’équipe et de l’importance de la diversité de talents, de personnalités et de perspectives quand vient le temps de bâtir une équipe solide. Pour consulter l’épisode intégral, visitez le site de l’Institut de leadership.

Compétences transversales pour briser les silos

À IBM Amplify 2017, j’ai fait une présentation sur comment se bâtir un équipe solide, capable d’atteindre des résultats exceptionnels en marketing relationnel automatisé et en marketing cognitif. Un des points que j’ai soulevé est la question des compétences transversales et de l’importance de bien comprendre le travail qu’accomplissent nos co-équipiers.

Un outil que nous utilisons pour atteindre cette complémentarité est ce que nous appelons le « job sharing ». Les membres de l’équipe doivent être sensibilisés aux tâches accomplies par leurs collègues de travail et sont formés pour comprendre les enjeux et pouvoir accomplir une partie du travail de leurs collègues.

Briser les silos pour établir des synergies entre les membres de l'équipe
Pour avoir une équipe performante, chaque membre de l’équipe doit comprendre le travail de gens qui sont contigüe à leur fonction en vue d’établir des synergies qui rehaussent la qualité du travail et l’esprit d’équipe.

Par exemple, un chargé de projet s’approprie des notions de HTML pour faire des modifications dans le travail du développeur. Ou de couler du texte dans un document photoshop. Ou encore, un gestionnaire de compte qui peut programmer des flux de travail dans une plateforme d’automatisation marketing, etc.

Le véritable sens du travail d’équipe

Le fait de comprendre les enjeux et contraintes du travail des collègues fait en sorte qu’on est davantage conscient de comment faire pour faciliter le travail et accélérer sa réalisation en éliminant les irritants et les étapes inutiles qui sont souvent causés par une incompréhension du travail des collègues.

Le véritable sens du travail d’équipe est le fait d’aider ses coéquipiers à être plus performants dans leur travail en créant des conditions favorables à l’excellence, plutôt que d’essayer de se mettre en valeur aux yeux de ses collègues et de la direction. Le véritable leader saura inspirer les gens à collaborer et à s’épauler mutuellement pour instaurer un climat de confiance et d’excellence. Sans ces deux conditions essentielles, l’équipe est vouée à la médiocrité.

La nécessité de profils hybrides – les cerveaux équilibrés

En marketing relationnel en particulier et en marketing numérique en général, une équipe performante nécessite des profils diversifiés. D’une part, des profils dits « cerveau gauche », davantage rationnels et cartésiens, comme c’est le cas des développeurs et autres technologues, mais aussi des profils créatifs ou « cerveau droit », qui sont capables de voir la situation autrement.

On associe traditionnellement la créativité aux « créatifs » de l’agence – les concepteurs, rédacteurs, designers et autres qui sont responsables du « produit créatif », mais la réalité est toute autre. La créativité n’est pas le seul apanage de gens de création et s’étend à l’ensemble de l’équipe. Trouver une solution créative à un challenge technologique, résoudre une problématique d’affaires, revoir la stratégie d’une entreprise, sont toutes des tâches qui nécessitent de la créativité.

Pour cette raison, on doit rechercher davantage des profils hybrides qui ont une approche de « cerveau entier », où les deux hémisphères sont en équilibre, permettant une réflexion rationnelle liée à une créativité inhérente. Cette capacité de voir les deux côtés de la médaille favorise et stimule l’innovation dans tout ce que l’on fait.

Avez-vous un cerveau équilibré? Faites le test.

Le rôle du leader est alors de créer des conditions favorables à l’émergence de l’innovation : un environnement où il y a place à l’erreur, où les idées nouvelles sont reçues avec ouverture d’esprit et intérêt. Ce n’est que dans de telles conditions qu’on peut véritablement parler d’innovation.

About the Author